Un nouveau modèle économique : Développement, justice, liberté PDF

Si quelqu’un n’a pas accès à ces capacités, par exemple pour être bien nourri (santé corporelle), cela reflète l’incapacité de la société à respecter sa dignité humaine.


Le monde n’est pas seulement partagé entre riches et pauvres. Il est aujourd’hui divisé entre ceux qu’inquiètent les ravages du capitalisme global et ceux qu’effraie la terreur que font régner les États qui brident la liberté individuelle et l’initiative privée. Comment faire en sorte que la prospérité économique permette à chacun de vivre comme il le souhaite ? Une brillante tentative pour concilier le souci de la croissance avec les exigences humaines et éthiques.  » Les pauvres du monde entier n’ont pas de porte-parole plus inspiré et plus convaincant. Notre qualité de vie ne se mesure pas à notre richesse, mais à notre liberté : cette idée a déjà révolutionné la théorie et la pratique économiques.  » Kofi Annan

La perspective constitutionnelle est ainsi déformée alors que les regards juridiques et législatifs se tournent vers ce que Hayek (1982, vol.2) a appelé le «mirage de la justice sociale». De même, l’égalité politique, vue en dehors du système de gouvernement limité des Framers, devient plus centré sur le processus démocratique plutôt que sur la limitation effective des pouvoirs du gouvernement et la sauvegarde de la liberté individuelle. Le livre étend l’approche des capacités sous une forme critique. Des pays comme la Corée du Sud et Taïwan, souvent cités comme exemples à suivre, se sont développés grâce à des barrières commerciales, la propriété publique des grandes banques, des subventions à l’exportation, la violation des brevets et de la propriété intellectuelle et des restrictions aux flux de capitaux.-}